Qu’est-ce qu’une lithiase biliaire ?

Il s’agit de calculs présents dans la vésicule et dans les voies biliaires intra et extra hépatiques (dans et en dehors du foie). 

Quelles sont les causes ?

L’origine de la lithiase biliaire de l’enfant n’est retrouvée que dans 30% des cas. Parfois elle est due à un excès de cholestérol dans le sang.  

Elle est favorisée par certaines maladies chroniques, par exemple les hémopathies hémolytiques, par la nutrition parentérale prolongée, ou par les résections étendues de l’intestin grêle.

Quels sont les symptômes ?

La lithiase biliaire est souvent  asymptomatique et n’est détectée que de façon fortuite lors d’une échographie du ventre. Toutefois, elle peut causer des crises de douleur abdominale, appelées « coliques biliaires ».

Les deux grandes complications sont la cholécystite aiguë (inflammation de la vésicule biliaire) et la migration de calculs dans la voie biliaire principale avec un risque de rétention biliaire (qui s’associe à une jaunisse) ou de pancréatite (inflammation du pancréas).

Comment est posé le diagnostic ?

L’échographie abdominale permet le diagnostic, elle peut être complétée par une cholangio-pancréatographie par résonance magnétique (cholangio-IRM).

Un bilan sanguin s’ajoute à l’imagerie, afin de rechercher l’origine de la lithiase et une éventuelle irritation du foie et/ou du pancréas.

Quels sont les traitements ?

La lithiase biliaire asymptomatique et sans cause connue est simplement surveillée, car sa disparition spontanée est  possible.

La lithiase biliaire symptomatique ou secondaire à une hémolyse chronique (destruction des globules rouges avec anémie comme dans les cas de drepanocytose ou sphérocytose), nécessite un traitement chirurgical  qui consiste à enlever la vésicule biliaire par laparoscopie.

Une cholangiographie (visualisation des voies biliaires) est souvent effectuée en cours d’intervention afin d’éliminer un calcul « coincé » dans la voie biliaire.

Chez le nourrisson, la cholangiographie percutanée permet souvent de nettoyer la voie biliaire des calculs qui l’obstrue, mais parfois une laparotomie doit être réalisée.