Qu’est ce qu’une insuffisance hépatique aiguë?

L’insuffisance hépatocellulaire aiguë (ou l’insuffisance hépatique aiguë) est un état critique qui menace la vie. Les hépatocytes (cellules du foie) travaillent insuffisamment, ce qui peut entraîner de graves complications. 

Quelles en sont les causes ?

Elles sont multiples, mais ne sont identifiées que dans environ 50% des cas.

Parmi les causes connues, on retrouve : 

  • Des maladies métaboliques 
  • Des maladies auto-immunes : des anticorps produits par l’organisme atteint attaquent et détruisent les cellules du foie
  • Certaines substances toxiques pour le foie. 
  • Certains médicaments deviennent  toxiques pour le foie, quand ils sont surdosés (comme le paracetamol, fréquemment utilisé contre les douleurs et la fièvre). 
  • Le champignon, « amanite » est un exemple de substance non-médicamenteuse  toxique pour le foie. 
  • Des infections, surtout virales

Quels sont les symptômes ?

L’insuffisance hépatocellulaire aiguë survient de manière soudaine chez un patient apparemment en bonne santé. Les symptômes sont variables   :

  • Un trouble de l’état de conscience : les enfants sont désorientés, agités, voire comateux. 
  • Des troubles de la coagulation : des saignements sans blessure visible apparaissent
  • Une accumulation de liquide dans l’abdomen, nommé «ascite». 
  • Une insuffisance rénale 
  • Des  problèmes métaboliques, comme par exemple un taux de sucre trop bas dans le sang (hypoglycémie).

Les signes dépendent de l’origine de l’insuffisance hépatique. En général, les médecins surveillent l’enfant de près aux soins intensifs  et essaient de maintenir les fonctions de ses différents organes,  dont celle de son foie.

Si la situation devient critique,  la transplantation hépatique en urgence est le seul traitement possible.

Quels  pronostics ?

L’étape critique est avant la transplantation hépatique. Après, le pronostic de survie est excellent, même si selon la maladie primaire il peut y avoir des séquelles, en particulier neurologiques.